Zoopsy comportementalistes
Accueil veterinaires comportementalistes Billet d’humeur

Billet d’humeur

19 janvier 2013

Imprimer

 

 

Certains d'entre vous ont écouté en direct ou en rediffusion l'émission diffusée par France Culture "Les pieds sur terre" du 14 janvier 2013, podcast sur ce lien

Nous souhaitions rebondir pour démontrer que cette façon de consulter n'est ni unique ni acceptée par tous.
Beaucoup ont sans doute été choqués par la nature des dialogues et le manque d'empathie entre le vétérinaire consultant et ses clients.

Au cours des consultations présentées il semble que l'animal ne puisse pas être malade mais que seul le propriétaire est responsable de son "mal-être". La thérapie proposée consiste alors uniquement à changer l'environnement de l’animal. Cette thérapie ne cherche pas à améliorer la relation propriétaire/animal. Zoopsy ne partage ni ces idées, ni cette approche.

Nous considérons que la consultation de comportement doit d'abord être une approche médicale.

Nous pensons que dans tous les cas, le vétérinaire, spécialiste du chien et du chat, doit échanger avec le propriétaire qui lui reste le spécialiste de son animal. Le recueil d'informations est indispensable. Le dialogue doit être respectueux et favoriser l'alliance thérapeutique.

Les solutions proposées doivent en priorité favoriser le maintien et éventuellement l'amélioration des relations de l'animal avec son propriétaire. Le placement ou l'euthanasie de l'animal sont rarement des solutions qui respectent les protagonistes, l'animal souffrant d'être séparé de son maître et inversement.

Enfin dans l'évaluation de la dangerosité, la mission du vétérinaire est beaucoup plus complexe. Il ne s'agit pas de trouver un coupable mais de mesurer le risque que le propriétaire, avec ses imperfections, et le chien avec ses défauts, font courir à la société. Il n'est pas question d'apporter un jugement mais de mesurer le plus objectivement possible cette dangerosité.

Un chien, même normal, peut être légalement évalué dangereux. Cette évaluation n'est en aucun cas destinée à protéger l'animal mais la société. Ce n'est pas parce que la réaction de l'animal est explicable que le chien n'est pas dangereux.

Partant de cette constatation il est alors possible de donner simplement des conseils utiles et respectueux aux propriétaires.

Nous déplorons donc cette présentation de notre discipline, la zoopsychiatrie. Nous aimerions donner une meilleure image de notre métier. Nous aimons que les étudiants vétérinaires apprennent à apprécier leurs clients et se forgent à l'idée que nous avons toujours quelque chose à apprendre d'eux.

 

 

 

 

Conception, mises à jour : Karine SANCHE (KDJ Webdesign)

Thèmes du site : agressivité chien - comportement du chat - comportementaliste vétérinaire - conférences comportement animal - congrès comportement animal - éthologie animaux - hiérarchie chien - hyperactivité chien - morsures chien - problème de comportement chien - propreté chien - soin animaux - thérapie comportementale animal - traitement comportement - vétérinaire comportement - conseils éducation - éducation chien - éducation chat - comportement chien -