Zoopsy comportementalistes
Accueil veterinaires comportementalistes Fiches conseils veterinaires comportementalistes L'arrivée du chiot

L'arrivée du chiot

Logo Zoopsy

Chien Jack Russel terrier
 

Vous allez adopter un chiot de 2 à 3 mois ? Voici les réponses aux questions que les nouveaux propriétaires nous posent le plus souvent !

Son premier voyage

Chiot épagneul

Votre chiot quitte sa mère, sa fratrie, le lieu où il est né, il fait sans doute son premier trajet en voiture. Comment procéder ?

  • Le chiot a besoin d'une présence à ses côtés pour le rassurer pendant le trajet.
  • C'est souvent pratique de voyager à deux personnes pour aller chercher le chiot : l'une conduit, l'autre rassure . L'idéal est que ce soit le futur propriétaire qui puisse être présent pendant le voyage pour commencer à tisser le premier lien d'attachement.
  • Ne mettez pas le chiot en caisse de transport, seul dans le coffre : le trajet pourrait être très traumatisant pour lui et lui laisser un souvenir tenace. Adoptez aussi une conduite souple !
  • Vous pouvez rapporter avec vous un linge ou un tapis imprégné de l'odeur de l'élevage.
  • Évitez à tout prix de faire voyager votre chiot par un transporteur : allez le chercher vous-même là où il a grandi.

Son lieu de repos et ses premières nuits

Chiot assis

Où installer votre chiot et comment lui faire passer sereinement ses premières nuits ?

  • Dès l'arrivée chez vous, montrez à votre chiot où est son panier, et installez-y le linge rapporté de l'élevage.
  • Choisissez une pièce dont le sol n'est pas trop fragile : la propreté ne sera pas acquise immédiatement et des « accidents » sont à prévoir.
  • Si votre chiot ne parvient pas à s'apaiser les premières nuits (s'il pleure, couine, et n'arrive pas à dormir), vous pouvez déplacer son panier près de votre lit pour qu'il vous sente et vous entende. Le mettre dans votre lit n'est en revanche pas nécessaire
  • Dans quelques semaines, quand il aura gagné en maturité, vous aurez la possibilité de faire l'inverse pour l'écarter de votre chambre pour la nuit si vous le souhaitez.
  • Laisser pleurer un chiot en détresse les premières nuits n'est jamais une bonne chose pour son équilibre émotionnel !

Voir aussi la fiche « Apprendre à rester seul »

Ses premiers repas

Chiot berger assis

Comment organiser son accès à la nourriture ?

  • Pour de très jeunes chiots, fractionnez la ration en 3 à 4 repas par jour, donnés à heures fixes.
  • Gardez une petite partie des croquettes quotidiennes pour les utiliser comme récompenses.
  • Les chiens adorent manger et attendent leur repas avec impatience : ne dérangez pas votre chiot, laissez-le manger tranquillement, et seul.
  • Ces habitudes autour du repas (régularité, tranquillité) devront être maintenues toute sa vie.
  • Ne mettez pas « les mains dans la gamelle », n'interrompez pas votre chiot pour des raisons éducatives ! Il est bien démontré que ce type de pratique génère de l'incompréhension, une perte de confiance et augmente en réalité le risque d'agressivité. Si votre chiot présente déjà ce type de comportement, vous devez consulter !
  • Si vous ne voulez pas que votre chien réclame à table, il ne faudra pas lui donner pendant les repas et ce, dès le premier jour
  • Si vous voulez lui donner quelques restes, faites-le quand vous êtes sortis de table, dans sa gamelle.
  • Chez le chiot, le repas active le transit digestif ! Sortez-le pour faire ses besoins juste après son repas.

Sortez-le dès son adoption

Chien sur le dos

Peu avant l'adoption, votre chiot a déjà reçu un ou plusieurs vaccins : il est donc déjà protégé. Sa protection immunitaire sera maintenue grâce aux rappels de vaccins, indispensables, effectués par votre vétérinaire.

Il est donc possible et très important de le sortir de chez vous dès son adoption, même s'il n'a « pas eu tous ses vaccins » !

  • Sortez votre chiot dès le plus jeune âge pour lui apprendre à faire ses besoins dehors plutôt qu'à l'intérieur.
  • Entretenez son aptitude sociale en lui faisant rencontrer en liberté des chiens amicaux et, bien sûr, en bonne santé.
  • Faites-lui aussi rencontrer suffisamment de personnes différentes, de tous âges, dès son adoption, pour développer sa sociabilité.
  • Amenez-le à découvrir dès son jeune âge les situations courantes de sa vie future : petites promenades en laisse, trajets en voiture, bruits de la rue, à adapter en fonction de votre lieu de vie.

Voir aussi la fiche « Sortir son chiot dès l'adoption »

Pour lui apprendre la propreté

Chiot beagle

Pour la plupart des chiots, la propreté ne sera acquise et stable que vers 4 à 5 mois : patience et courage s'imposent !

  • Apprendre la propreté est un apprentissage par la récompense qui repose sur votre assiduité à sortir votre chiot assez souvent, et assez longtemps pour qu'il élimine lorsqu'il est dehors et que vos récompenses l'encouragent à reproduire ce comportement.
  • Gronder, punir, ou prendre par la peau du cou ne sont donc jamais nécessaires (et sont contre-indiqués) !
  • Votre chiot doit être sorti très souvent au départ, pour lui donner l'occasion de faire ses besoins à l'extérieur. Si vous ne le sortez pas assez souvent, il y aura trop d'accidents pour qu'il comprenne que c'est à l'extérieur qu'il faut uriner et faire ses crottes.
  • Dans la mesure du possible, évitez de lui apprendre à faire sur un tapis de propreté dont il peut avoir du mal à se passer par la suite.

Voir aussi la fiche « Apprendre la propreté »

Comment définir des règles de vie sans être brutal ?

Coton de Tuléar

Dès l'adoption, demandez à votre chiot d'être poli : ne l'encouragez
pas à sauter sur les jambes, à mordiller ou à réclamer à table...

Pensez au chien adulte que vous voulez que votre chiot devienne plus
tard : en essayant d'être cohérent dès l'adoption, vous mettez toutes
les chances de votre côté pour que l'éducation soit naturelle et fluide.
Bien sûr, vous aurez quelques ratés, ce n'est pas grave !

  • Éduquer un chiot ne repose jamais sur la violence, les cris ou les punitions. Votre chiot a le droit à l'erreur ! Indiquez-lui ce que vous attendez de lui, et récompensez-le quand il se comporte bien : il lui faudra plusieurs essais réussis pour bien comprendre comment répondre à vos demandes.
  • Si votre chiot mordille, saute, aboie ou produit un comportement non souhaité, rompez immédiatement tout contact avec lui (arrêt du câlin, du jeu…) pour ne pas récompenser le comportement inadapté. Ignorez-le un moment, puis reprenez la relation comme si de rien n'était.
  • Ne vous énervez jamais contre votre chiot . Dans le meilleur des cas, il s'exciterait encore plus lui aussi, et dans le pire des cas, vous risqueriez de le terroriser et de lui faire perdre confiance en vous…
  • Nous mettons une vingtaine d'années à éduquer nos enfants, gardez en tête que vous avez seulement quelques mois pour le faire avec votre chien ! Soyez constant, bienveillant, et restez indulgent avec lui comme avec vous

Jeux, jouets, mâchouillage et mordillements

Chiot retriever

Dès l'adoption, apprenez à votre chiot à ne pas mordiller et à ne pas être brutal dans ses jeux, pour respecter vos mains, vos vêtements et vos objets. Cet apprentissage prend quelques semaines, c'est normal, et repose sur les personnes adultes de la famille.

  • Lorsque votre chiot vous mordille, dites « Non » et interrompez le contact avec lui jusqu'à ce qu'il se calme. Pas besoin de le punir : il apprend que s'il mordille, le jeu s'arrête !
    L'autre solution est de proposer un jouet comme dérivatif, mais toujours en arrêtant de jouer avec lui s'il mordille.
  • Evitez de gronder votre chiot, car votre agitation risque d'augmenter encore son excitation et donc de provoquer encore plus de mordillements.
  • Donnez à votre chiot des jouets de différentes consistances pour jouer et mâchouiller, mais soyez très vigilants à ce que ces jouets ne puissent être détruits ou ingérés (risque d'intoxication ou d'occlusion) !
  • Rangez vos objets fragiles : votre chiot ne sait pas faire la différence entre ce qui sert à jouer et ce qui vous est précieux.

Pour plus de détails, voir la fiche « Les mordillements du chiot »

Règle d'or pour un avenir commun radieux : toujours le respecter

Chiot retriever

Le chiot que vous adoptez se repose désormais entièrement sur vous ! Soyez constant, bienveillant et non violent pour qu'il vous fasse confiance, qu'il n'ait pas peur de vous et qu'il garde l'envie inconditionnelle de vous faire plaisir.

  • Votre chiot a besoin qu'on lui demande des choses simples, sans lui faire peur, dans un langage qu'il peut comprendre et qu'on le récompense quand il fait bien plutôt que de le punir quand il fait mal.
  • Commencez son éducation en douceur dès son adoption : c'est à cette période précoce que les apprentissages sont les plus faciles.
  • Les chiots ne se vengent pas, ils ne font pas exprès de désobéir. N'accusez pas votre chiot, ne faites pas d'interprétations compliquées et n'ayez jamais d'attitude punitive à son égard : préservez son bien-être et votre relation ! L'éducation doit aussi permettre la construction d'une relation affectueuse durable...

En cas de difficultés…

Si vous avez des questions ou que votre chiot et vous éprouvez des difficultés, consultez votre vétérinaire !

Chiot apprentissage propreté Chiot apprentissage propreté Chiot apprentissage propreté

 

 

A lire aussi

Sortir son chiot dès l’adoption

Sortir son chiot dès son plus jeune âge

Le rappel en deux mots

Techniques simples pour l'apprentissage du rappel

Apprendre à son chien à porter une muselière

Une technique, progressive et non violente, pour habituer votre chien à porter une muselière

Les mordillements du chiot

Aider le chiot à faire diminuer ce comportement
 

Conception, mises à jour : Karine SANCHE (KDJ Webdesign)

Thèmes du site : agressivité chien - comportement du chat - comportementaliste vétérinaire - conférences comportement animal - congrès comportement animal - éthologie animaux - hiérarchie chien - hyperactivité chien - morsures chien - problème de comportement chien - propreté chien - soin animaux - thérapie comportementale animal - traitement comportement - vétérinaire comportement - conseils éducation - éducation chien - éducation chat - comportement chien -