Zoopsy comportementalistes
Accueil veterinaires comportementalistes Fiches conseils veterinaires comportementalistes Les mordillements du chiot

Les mordillements du chiot

Logo Zoopsy

Chiot coton de Tuléar
 

 

Pourquoi les chiots mordillent ?

Les mordillements sont liés à l'exploration orale, qui consiste à découvrir le monde avec la bouche, chez le chiot comme chez le bébé humain. Leur intensité varie selon les chiots et selon le niveau d'excitation du moment. Aider le chiot à abandonner progressivement ce comportement est une des étapes éducatives du jeune âge.

Les bases de l'apprentissage

Le principe est de montrer au chiot que quand il mordille, l'interaction (jeu, câlin) s'arrête, alors que s'il ne mordille pas, les contacts peuvent se prolonger. Il ne s'agit pas d'autorité mais d'encourager le chiot à adopter progressivement une autre façon de prendre contact avec son entourage. En travaillant sur les mordillements, vous aidez aussi votre chiot à diminuer ses destructions orales.

Ce qu'il faudrait éviter

  • Gronder le chiot lorsqu'il mordille des objets alors que vous le laissez mordiller vos mains,
  • Encourager involontairement le chiot à mordiller en l'excitant ou en lui mettant les doigts dans la bouche,
  • Le laisser mordiller régulièrement et le gronder subitement quand il s'attaque à un objet de valeur,
  • Utiliser des méthodes qui lui font mal, ou qui l'excitent encore plus : crier, faire de grands gestes.

Ce qu'il faudrait faire

  • Refuser tous les mordillements, même délicats
  • Dès que le chiot mordille : s'immobiliser sans parler, enlever ses mains lentement, attendre quelques secondes puis reprendre l'interaction,
  • Si les mordillements reprennent de plus belle : arrêter de s'occuper de lui jusqu'à ce qu'il se calme tout seul,
  • Lui fournir des jouets à mâchouiller de différentes textures et bien ranger les objets précieux.

Quels repères ?

  • L'exploration orale disparaît progressivement entre 2 et 6 mois,
  • Les mordillements doivent diminuer petit à petit pour disparaître avant 5 ou 6 mois.
  • Aider le chiot à contrôler ses mordillements sur les mains l'aide aussi, progressivement, à mieux respecter les objets

En cas de difficultés

Parfois, malgré une méthode appliquée, les chiots continuent à mordiller, et font mal : dans ce cas, pensez à consulter un vétérinaire.

Chiot apprentissage propreté Chiot apprentissage propreté Chiot apprentissage propreté

Questions fréquentes

Pourquoi certains chiots vous mordillent plus que d'autres ?

Les mordillements n'ont jamais valeur de « bras de fer » dans la relation. Leur fréquence et leur intensité reflètent la capacité d'autocontrôle globale du chiot, son niveau d'excitation du moment, et reflètent le travail éducatif déjà entrepris.

L'apprentissage du contrôle des mordillements d'un chiot commence très tôt, à l'élevage, auprès de sa mère et de sa fratrie. La maman chien réprimande et canalise les coups de gueule de sa portée.

Certaines situations gênent cette éducation maternelle :

  • Chiots séparés trop jeune de leur mère et leur fratrie,
  • Chiots séparés de leur mère une grande partie de la journée,
  • Mère peu investie dans ce travail de contrôle

Après adoption, ces chiots risquent donc de mordiller plus, et plus fort. Le travail éducatif par les propriétaires sera sans doute plus long.

Il mordille des objets

Quand le chiot mâchouille des objets interdits, vous devez dire « non », et immédiatement proposer un objet autorisé, pour réorienter le mordillement.

Comment faire pour ne pas l'encourager ?

Quand le chiot est très excité, le passage de votre main devant ses yeux pour caresser sa tête risque de déclencher une prise en gueule et des mordillements. De même, le mouvement des jambes, des vêtements et de tout ce qui bouge devant ses yeux aura un effet stimulant.

S'il est agité, essayez de prendre contact avec votre chiot sans passer vos mains dans son champ de vision, par exemple en le caressant sous le poitrail ou les flancs plutôt que sur la tête, et en prenant contact avec lui de côté plutôt que de face.

Profitez des moments de calme

Repérez les moments de calme et profitez-en pour faire les gros câlins, et les petits exercices de manipulation ou de toilettage par exemple. Ces moments d'apaisement surviennent généralement après les périodes d'activité physique ou intellectuelle, ou autour des nombreuses siestes quotidiennes des chiots. Dans ces instants, les chiots mordillent naturellement moins.

Comment faire en pratique ?

Si votre chiot vous mordille les mains, le principe est d'arrêter le comportement sans le « punir », c'est-à-dire sans faire mal ou peur.

Par exemple dire « Aïe » et immobiliser sa main quelques secondes pour que le chiot surpris lâche spontanément les doigts, ou encore fermer délicatement la gueule du chiot pendant quelques secondes, puis relâcher.

Soit le chiot arrête de mordiller et il est récompensé car le jeu ou le câlin continue, soit il recommence à mordiller et alors plus personne ne s'occupe de lui pendant quelques minutes.

Le plus important dans le choix de la méthode, c'est de vérifier son effet. Si les mordillements diminuent, c'est que vous avez trouvé la bonne méthode, si votre intervention les fait augmenter, c'est qu'il faut essayer différemment et que quelque-chose le stimule dans votre façon de faire !

Si ça ne marche pas

Si votre chiot est un destructeur intempestif, que vos tentatives de contrôle des mordillements augmentent systématiquement son excitation ou que votre chiot a des attitudes qui semblent agressives, consultez votre vétérinaire. Certains troubles du développement comme le syndrome hypersensibilité-hyperactivité peuvent expliquer ces difficultés.

 

 

 

A lire aussi

Apprendre la propreté

Techniques simples de l'apprentissage de la propreté

Les mordillements du chiot

Aider le chiot à faire diminuer ce comportement

Apprendre à rester seul

Des conseils simples pour apprendre à votre chien à rester seul et serein
 

Conception, mises à jour : Karine SANCHE (KDJ Webdesign)

Thèmes du site : agressivité chien - comportement du chat - comportementaliste vétérinaire - conférences comportement animal - congrès comportement animal - éthologie animaux - hiérarchie chien - hyperactivité chien - morsures chien - problème de comportement chien - propreté chien - soin animaux - thérapie comportementale animal - traitement comportement - vétérinaire comportement - conseils éducation - éducation chien - éducation chat - comportement chien -